Archives de Catégorie: Mes publications

Critique de mon plaidoyer porcin par la revue S!lence

Critique parue dans la revue indépendante S!lence, novembre 2012 (n°406)

Plaidoyer pour les cochons, Michelle Julien, Éditions du cygne, 2012

« Quelle est la place du cochon dans l’imaginaire collectif ? La découverte et la proximité avec l’animal engendre des réflexions des plus curieuses de la part des enfants et des parents. La plupart du temps, ce sont des a priori facilement démontés au cours des pages de cet ouvrage qui se promène entre sociologie et culture populaire, y compris dans ce que cette dernière peut avoir de plus bête !
Le décalage entre l’imaginaire, développé devant la télévision et les livres pour la jeunesse, et la rencontre réelle avec ce quadrupède serait des plus comique s’il ne témoignait pas d’un malaise profond quant à la relation Être humain/Animal/Nature.
Préjugés, incompréhension et bêtise sont complémentaires dans les expressions rapportés par ce témoignage. En fin de compte ne serait-il pas temps de réhabiliter le cochon ? » JP.

S !lence n°406 novembre 2012

Critique « Plaidoyer pour les cochons » par la revue Transrural Initiatives

Critique parue dans la revue Transrural Initiatives de juillet-aout 2012. Je vous invite à lire cette revue pour ses dossiers bien construits, son regard différent sur le milieu rural et, attention, cette revue rencontre actuellement de grandes difficultés financières et a besoin d’augmenter le nombre de ses abonnés, sous peine de disparaitre.

Transrural Initiatives : « Avec beaucoup d’humour, un peu de colère, un bon sens de l’observation et pas mal d’informations, Michelle Julien combat la réduction du cochon à sa fonction de jambon et explique qu’une approche plus respectueuse nous ferait gagner en humanité. »

Critique de mon « Plaidoyer Pour les Cochons » par Jean Charles Cougny

L’écrivain Jean Charles Cougny est aussi un agriculteur, éleveur de vaches dans le Morvan. Et de part sa profession, cela m’intéressait d’autant plus de connaître son opinion :

Jean Charles Cougny : « Si vous êtes prêts à laisser vos à priori au vestiaire et si vous acceptez de penser qu’il existe une autre façon de voir les choses qu’en regardant les infos du journal télévisé de 20h00, ce livre vous permettra d’apprendre beaucoup de choses sur le cochon. L’approche du sujet par Michelle Julien est parfaitement honnête. Son étude de la perception de cet animal dans notre société est très fouillée: de la littérature enfantine en passant par les fermes pédagogiques, le salon de l’agriculture, l’élevage industriel ou biologique sans oublier le délicat problème posé par le refus de consommation de la viande de porc pour des motifs religieux.

L’auteur joue à merveille les Candide pour laisser s’exprimer tous ceux qui ont quelque chose à dire sur le sujet.Non, ce n’est pas non plus un plaidoyer militant anti-paysan ou anti-viande (ou pro viande) comme il en fleurit tant actuellement où l’on assène des vérités sans aucune preuve ni respect pour tous ceux qui vivent du métier d’éleveur et nourrissent la société.

Seul reproche, et là c’est l’éleveur de vaches qui parle, on ressort après la lecture de ce livre avec la certitude que ce brave goret est l’animal le plus intelligent de la création. Or, pour côtoyer chaque jour d’autres animaux domestiques, je suis certain que si Michelle Julien avait interrogé un éleveur de chèvre, de lapin, de dauphin, voire de poulpe, elle serait arrivée à la même conclusion: l’animal dont on s’occupe avec « amour » est le plus intelligent du monde. Peut-être est-ce la preuve toute simple que l’être humain n’est pas plus intelligent que l’animal ? »