Les nouvelles tactiques animalistes dans les arènes de Rodilhan

MISE A JOUR de ce billet, ICI
Sans retracer l’historique de cette affaire visible ICI,  Je suis effarée par la naïveté lobotomisée de la majorité des militant-e-s qui ont participé et les autres qui soutiennent cette « action » soit disant en faveur des animaux , alors qu’elle a seulement pour but – en dehors d’avoir mis en danger des militants et surtout des militantes – de servir les intérêts et la carrière de quelques « lieutenants » pour ne pas dire « petits chefs » ou plus précisément « la raison des plus forts » et, bien sûr, tous masculins :  David Chauvet : se présentant lui-même comme un juriste, Christophe Marie, directeur de la FBB et JP Garrigues, directeur du CRAC – les trois omniprésents dans la communication de la post-action. Ce qui montre bien une organisation verticale et, comme bien souvent dans le milieu animaliste, très loin d’être égalitaire.

Tout a été orchestré, ou plutôt scénarisé depuis des semaines, pour ne pas dire des mois : le choix du petit patelin plutôt que Nîmes n’est pas innocent, le fait d’arriver à près de 100, des gens pour la plupart jeunes qui hurlent des « à bas… », et lancent des fumigènes rouges… Les organisateurs de cette « action » savaient parfaitement qu’il y aurait, dans le lot des aficionados, des excités qui allaient chercher à en découdre avec, ce que les anti considèrent d’ailleurs  eux-mêmes  comme, « les pires ennemis »…

Les « anti corridas » se mettent à filmer/diffuser jusqu’à l’indécence la plus abjecte, la violence subit par une jeune femme qui se retrouve torse nu et à terre… Cela dit en passant, sa posture et le « déshabillée » de cette jeune femme – sa photo se passe de yeux en yeux sur Internet, telle une tournante – ressemble singulièrement à une scénette PETAisée, sauf qu’elle avait gardé le pantalon. Avec PETA, on lui aurait fait porter une culotte noire, pour « faire » comme le taureau.

Eh oui, il faut filmer : l’un des lieutenants, rappelons-le, est juriste. Il lui faut des « preuves » de la brutalité des salauds – les autres, forcément, sur l’une de ses militantes – pas sur lui, forcément.

Et si cette femme avait subi un viol ? Et si un militant avait reçu un coup de couteau ? Les femmes et les hommes les plus vulnérables ont été la cible, pas ces trois lieutenants trop occupés à se réjouir d’avoir réussi l’accomplissement de leur scénario : tribunal inclus, l’un d’eux est juriste… pour qui, d’ailleurs ? La FBB ? Faut dire que question tribunal et plaintes, la FBB en connaît un rayon.

Publicités

À propos de Michelle Julien

Essayiste, documentariste

Publié le octobre 11, 2011, dans Coup de gueule. Bookmarquez ce permalien. 24 Commentaires.

  1. Bravo pour ce commentaire.

  2. Et je suppose que c’est machin du CRAC qui a ordonné aux flics de ne pas intervenir pendant que des militants pacifistes se faisaient tabasser sous leurs yeux pendant 20 minutes! Mais oui bien sur, c’est un complot! Ils ont du se faire graisser la patte, a coup d’argent détourné obtenu avec des ventes de films pornographiques de militantes à poil.

    D’ailleurs, les vieux pervers étaient dans le coup, le CRAC savait très bien qu’ils allaient violer des femmes! Comment ne pas s’en douter? Bon c’est vrai toutes les fois ou y a ce genre d’actions les militants se font sortir par la police et les femmes ne se font pas déshabiller. Mais là c’était dans une petite ville, alors tout ça a été orchestré par les organisateurs qui SAVAIENT que les flics ne bougeraient pas, qu’un mec arracherait le soutif de la gonzesse a la 5eme minute de la vidéo en bas à droite!

    Non sérieusement. Faut arrêter la fumette mon vieux.

    Ce que vous dites n’est pas seulement complètement con et tiré par les cheveux, c’est surtout dégueulasse.

    • Ce sont très précisément ceux qui sont responsables de la vidéo qui se passent et repassent les images de leur militante à demie nue et à terre sur les réseaux sociaux, en pensant que cela servira leur « cause » – et ça , c’est pas dégueulasse ?

      Parce que c’est un petit patelin, raison de plus pour prédire que 1er) les gendarmes n’allaient pas intervenir en 5 minutes comme à Paris ou Nîmes et 2eme) que les gens de ce genre de patelins sont bien plus « sanguins » et moins dans le contrôle de leur agissement même face à une caméra et le risque de se retrouver sur youtube, à la différence de quelqu’un comme le directeur des arènes de Nîmes qui a l’habitude des médias et de « se contrôler » face à une caméra.

      Et non, votre action n’avait rien de « pacifique » – Si l’année prochaine, une centaine de pro-corrida déboulait dans un lieu clos telle la paris vegan day avec des fumigènes en hurlant « a bas le végétarisme » – donc interprétés par certains d’entre vous « a bas les végétariens » : provocation et attaque personnelle en tant qu’adepte du végé et qu’en plus, certains de ces militants s’infiltreraient comme simples « visiteurs » caméra au poing pour que ça fasse une belle vidéo de « végés énervés et agressifs »… Vous n’étiez pas pacifiques mais passifs devant la violence subie par certains de vos militants et militantes – de manière calculée afin que la vidéo serve aux réseaux sociaux et le tribunal… Le procédé est plus que contestable !

      vous évoquez le CRAC et les films pornographiques avec ironie, et bien oui justement, ce n’est pas le même crac, il y a qqs années, qui a exhibé une ancienne actrice du porno, comme faire valoir à leur campagne « il faut interdire les corridas aux enfants comme le porno est interdit aux moins de 18 ans » ?
      Comme chacun le sait, on a tous attendu 18 ans pour être confrontés, sciemment ou non, à des images pornos.
      Comme quoi, ca va loin la malhonnêteté !

      à force de calibrer ses actions pour faire parler de soi et donner du spectacle aux médias… Et pire, avoir des « preuves » pour le tribunal. Vous mettez de l’huile sur le feu et ensuite vous pointez du doigt l’incendie et faisant les surpris devant son ampleur. Vous n’aidez pas la cause anti corrida, bien au contraire.
      Je vous trouve particulièrement cyniques dans votre façon de penser, ça fait froid dans le dos

  3. Il me semble que cet article remet un peu les choses à leur place. J’aurais aimé connaître les motivations et les objectifs des organisateurs. Je n’ai pas vu le bénéfice pour les taureaux (la corrida a bien eu lieu).
    J’ai vu les dégâts sur les manifestants (un fils de résistant leur a même rendu hommage au nom de son père !), les ITT, mais je ne vois pas ce que cela apporte au mouvement anti-corrida.
    Toute cette énergie et toute cette violence pour rien, ça ressemble à un immense gâchis.

  4. wahou, quelle mauvaise foi ! Je suis féministe et je trouve aberrant de dénier aux militantes le droit de s’exprimer, d’estimer qu’elles sont forcément manipulées. Sous prétexte de défendre les femmes, vous sous-entendez qu’elles sont faibles et débiles : manipulées par les vilains défenseurs des droits des animaux, elles auraient été livrées en pâture aux aficionados. Et la violence de ces derniers est imputable… aux défenseurs des droits des animaux. Hallucinant comme raisonnement !!!!
    Un peu plus, et les viols auraient comme cause les vendeurs de mini-jupe non ?

    Oui, les gens qui vont voir des corridas sont de dangereux malades mentaux, violents. Sinon ils ne se réjouiraient pas de voir la souffrance et la mort donnée en spectacle. Les militant-e-s savent donc qu’ils prennent des risques. Mais cela n’est pas une raison pour excuser la violence des aficionados, ni la passivité des forces de l’ordre. Sinon quoi ? Les résistants (passés et présents) ont bien mérités de se faire fusiller par les forces de l’ordre et leur milice ? Votre raisonnement est abjecte…

    • chère madame la féministe,

      je n’ai jamais écrit que j’approuvais la corrida et les violences des aficionados sur les militants
      je constate d’abord que les organisateurs – qui connaissent très bien la mentalité et le fonctionnement des pro-corridas – n’ont pas cherché, et ceci est l’essence de leur action – à assurer au minimum la sécurité pour leurs militants qu’ils ont envoyés au casse pipe et certaines militantes ont même servi de chair à baston.

      Je constate d’ailleurs que ces mêmes animalistes se servent de l’image du corps de cette femme à moitié dénudé et à terre pour la circuler sur tous les réseaux sociaux… Se servir de la chair des femmes sous prétexte de militantisme, est décidément une mauvaise habitude bien animaliste !

      De plus, je ne suis pas certaine que cette femme, dans 6 mois, 1 an, 5 ans, aura toujours « envie » que son visage/corps filmés une posture d’humiliation (elle a quand même subi un déshabillage en règle et a échappé probablement à un viol, grâce non pas à l’intervention des militants, mais des pro corridas qui ont pour une poignet tenter de calmer le jeu), apparaisse dans tous les moteurs de recherche, FB et autres réseaux sociaux.
      Au final, les organisateurs lui ont-ils donné un véritable choix, un véritable consentement « éclairé » ? Je ne crois pas – pas quand on est militant et conditionné à faire « tout et n’importe quoi » et suivre les ordres en croyant que cela va forcément dans le bon sens.

      Quel est le rôle exact de cette caméra tenue par des militants ? jusqu’où étaient-ils prêt à filmer ? Jusqu’à ce que la femme soit complétement dénudée ? Qu’un militant se fasse vraiment encore plus salement amoché, le visage en sang… avec à la clé, l’engrenage du tjs plus spectaculaire pour youtube et puis, ça fera tjs des « preuves » pour le tribunal…

  5. Je suis effarée par la naïveté lobotomisée de la majorité des militant-e-s qui ont participé et les autres qui soutiennent cette « action » soit disant contre les suppressions de postes dans l’éducation nationale, alors qu’elle a seulement pour but – en dehors d’avoir mis en danger des militants et surtout des militantes – de servir les intérêts et la carrière de quelques « lieutenants » pour ne pas dire « petits chefs » ou plus précisément « la raison des plus forts » et, bien sûr, tous masculins : Bernard Thibaud de la CGT, Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO et François Chérèque, de la CFDT – les trois omniprésents dans la communication de la post-action. Ce qui montre bien une organisation verticale et, comme bien souvent dans le milieu syndicaliste, très loin d’être égalitaire.
    Tout a été orchestré, ou plutôt scénarisé depuis des semaines, pour ne pas dire des mois : le choix de la Nation plutôt que l’Etoile n’est pas innocent, le fait d’arriver à près de 100 000, des gens pour la plupart jeunes qui hurlent des « à bas… », et lancent des fumigènes rouges… Les organisateurs de cette « action » savaient parfaitement qu’il y aurait, dans le lot des passants, des excités qui allaient chercher à en découdre avec, ce que les anti considèrent d’ailleurs eux-mêmes comme, « les pires ennemis »…

    Les « anti suppression de poste » se mettent à filmer jusqu’à l’indécence la plus abjecte, la violence subit par une jeune femme qui se retrouve torse nu et à même le sol…

    Eh oui, il faut filmer : l’un des lieutenants, rappelons-le, est juriste. Il lui faut des « preuves » de la brutalité des salauds – les autres, forcément, sur l’une de ses militantes – pas sur lui, forcément.

    Et si cette femme avait subi un viol ? Et si un militant avait reçu un coup de couteau ? Les femmes et les hommes les plus vulnérables ont été la cible, pas ces trois lieutenants trop occupés à se réjouir d’avoir réussi l’accomplissement de leur scénario : tribunal inclus, l’un d’eux est juriste…

  6. J’admire les gens qui sont allés défendre les animaux. Je n’ai pas le sentiment que qui que ce soit ait manipulé qui que ce soit. J’admire moins certaines formes de diffamation gratuite et malsaine. C’est pourquoi je ne m’amuserai pas à écrire ici que l’auteur de ce billet de blog doit avoir de sérieux problèmes psychologiques.

    • « C’est pourquoi je ne m’amuserai pas à écrire ici que l’auteur de ce billet de blog doit avoir de sérieux problèmes psychologiques. »

      Puisque que tout ceci est un « amusement », pour vous ! Pauvre type.

      On ne crie pas à la « diffamation gratuite » parce que ce que vous lisez ne vous plait pas !
      Sérieux problèmes psychologiques ? Vous avez raison d’évoquer ce point : Quand on met en scène ses propres militantes « à quatre pattes vêtues d’une simple culotte noire, pour faire comme le taureau et avec des banderilles sanguinolentes collées dans le dos » – je reprend l’une de vos scènettes favorites PETA, on ne donne pas ensuite de leçons à vos adversaires puisqu’ils ont eu le même comportement que vous : l’irrespect de vos militantes.

      Je suis toutefois surprise de l’utilisation du terme : « sérieux problèmes psychologiques » à mon encontre. En général, les individus de votre espèce préfèrent traiter une femme d’hystérique quand elle dit quelque chose qui dérange.

      Continuez à m’écrire et à vous défouler lâchement sur vos forums végé en déversant votre haine ordinaire sexiste… Je constate surtout le degré zéro de votre argumentation, mais ce n’était pas le but, hein ? Juste humilier, comme l’ont fait les pro sur votre militante

  7. Avant de parler à la place des victimes faudrait peut-être écouter ce qu’ils ont à dire:

    Témoignage d’une militante ayant subi des violences sexuelles
    http://lecoinutile.com/?p=4228

    Curieusement, elle souhaite que ça se sache et que justice lui soit rendue, et non, comme le voudrait l’auteur de ce blog, que tout soit caché et dissimulé.

    • « Curieusement, elle souhaite que ça se sache et que justice lui soit rendue, et non, comme le voudrait l’auteur de ce blog, que tout soit caché et dissimulé. »

      ?? Vous faites semblant de ne pas comprendre, je n’ai jamais écrit de choses pareilles.

      Et cette victime de violences sexuelles veut également que sa photo prise dans une posture dénudée et humiliée circule partout sur le net ?! C’est vraiment ce que demande à la fois une victime de violences sexuelles et les avocats et associations contre les violences sexuelles ! Ca se voit que vous n’avez jamais été vous même, une victime d’agressions ! Vous vivez dans un monde extrêmement privilégié, en vase clos, entre vous. Le milieu animaliste n’est pas seulement communautariste, il est tout autant intégriste.

      Finalement, vous ne valez pas mieux que les types qui ont infligé cette humiliation à cette militante – vous faites la même chose qu’eux ! Cette femme a – grâce à vous – la photo de son visage/corps publiée en long et en large sut tous les réseaux sociaux du net ! C’est d’ailleurs en partie ce qui a provoqué ce billet d’humeur. Et je le répète, je ne suis pas certaine qu’elle ne changera pas d’avis dans quelques temps… Je connais des militantes PETA qui se retrouvent sur le net des années après, encore en posture  » à quatre pattes et simplement vêtues de culotte noire pour faire comme le taureau », comme ils écrivent sur leur communiqué de presse aux PETA. Et elles le regrettent.

      en tant que militants, bcp d’entre vous se sont retrouvés littéralement embrigadés à l’âge de 20 ans. Et lorsque les années passent, qu’ils ont pris du recul… ils se rendent compte que oui – ils ont été eux-mêmes exploités par des individus qui ne pensent qu’à leurs propres intérêts et leur carrière. La cause animale est aussi une affaire de pouvoir et d’argent, comme pour le reste de la société, d’ailleurs.

      Le pire est que votre « action » n’aide pas la cause anti corrida. Elle vous a servie à faire du buzz entre anti et pro sur le net, en provoquant l’adversaire et en recherchant le sensationnel afin que le plus d’internautes possible cliquent sur votre vidéo youtube. Vous rendez simplement les internautes voyeurs ! Vous n’avez pas atteints ni convaincus les français « ordinaires ».

      Et, je le repère, votre « action » n’est pas pacifique. Vous avez fait exactement comme vos adversaires : une démonstration de testostérones sur le dos de la chair d’une femme.

      • Je constate également une chose : si votre militante et vous même, vous considérez qu’elle est une victime de violences sexuelles… Pourquoi diable n’êtes-vous donc pas intervenus pour l’aider ? ! Vous étiez, tout de même, 95 anti dans l’arène !

        Ah oui, j’oubliais, trop occupés à tourner votre film pour youtube… Le tribunal notera que ce sont des pro-corridas qui ont aidé cette militante pas les anti, trop réjouis d’avoir du matériel pour leur video. Bravo, pour votre démonstration de cynisme.

        Ce qui revient à ce que j’évoquais au début : vos « gentils » organisateurs ont failli à la sécurité/protection de leurs militants, alors qu’ils en sont responsables.

        Et ne me ressortez pas : « oh, c’est la faute aux gendarmes ! ».
        votre manif n’avait pas reçu d’autorisation et pour cause, elle était volontairement clandestine. Et puis, si les gendarmes étaient intervenus, vous n’auriez pas bougé pour autant. Ils auraient eux-mêmes été conduits à vous tirer manu militari hors de l’arène – avec le risque d’un pied cassé quand on accepte de se laisser trainer à terre.

  8. « Le peuple du taureau .. c’est des gens PACIFIQUES, c’est pas des NAZIS, c’est pas des TORTIONNAIRES, c’est pas des MEURTRIERS ! » PTDR

    • Vous avez raison Morse, mais les militants anti ne valent pas mieux que leur adversaire. Ils ont le même fonctionnement et le même système de pensée

      • Je vous conseille de regarder plus attentivement la vidéo http://www.youtube.com/watch?v=X_dP8_73KPM&feature=player_embedded#
        Et plus précisément à 8:38 un journaliste de France 3 qui a été pris à partie par un excité alors qu’il faisait tout simplement son job!! Ivre de colère ces individus sont incapables de faire la différence!!! Mais vous avez votre analyse, j’ai la mienne et je pense qu’il est inutile de prolonger cette discussion … sans issue. Le prétexte « la corrida est un art » nous connaissons, et les français n’en veulent PLUS!

      • Lorsqu’une manif tourne à l’émeute personne des deux camps n’aime la présence d’un journaliste !

         » Le prétexte « la corrida est un art » nous connaissons, et les français n’en veulent PLUS! »

        les Français en ont peut être aussi assez que l’on insulte leur intelligence avec des outils de propagande anti et pro. Ils veulent du constructif, pas de la manipulation émotionnelle et du sensationnalisme qui les rendent simplement voyeurs.

  9. Les aficionados sont tous des gens raffinés, sensibles, des esthètes, des gens cultivés qui ont d’ailleurs obtenu l’inscription de la corrida au patrimoine culturel immatériel de la France. C’est dire!
    Alors, s’il vous plaît, Madame, ne tirez pas sur les abolitionnistes, ne les habillez pas pour l’hiver après avoir soutenu ceux qui les ont déshabillés. Non, non, je vous assure! Ils n’avaient pas fomenté de complot. Ils croyaient vraiment et sincèrement à la suprématie intellectuelle, morale et artistique des amateurs de corrida. A leur sens du dialogue aussi.
    Tout le monde a droit à l’erreur.

    • Chère madame,
      Vous avez mille fois raison – Nous faisons tous des erreurs, moi la première.
      Et je pense que bon nombre des militants – particulièrement les novices et les personnes venues de Belgique – ne réalisaient pas, avant de débuter cette action, qu’ils allaient recevoir une pluie de coups.
      Mais pas les organisateurs ! Pas des gens aussi chevronnés qu’eux ! Ils savaient pertinemment qu’il y aurait affrontement avec la partie adverse.

      Mais le comportement de vos militants montrait plutôt la recherche de l’affrontement avec leurs adversaires, ce que je ne trouve pas constructif pour le grand public, les français « ordinaires non militants ».
      Car, comment voulez-vous ouvrir le dialogue avec des gens qui ne pensent pas comme vous, quand vous-mêmes, vous déboulez à 95 dans « leur » arène en hurlant « a bas la corrida » et en lançant des fumigènes rouges…
      Vous comprenez, personne ne peut cautionner le terme que vous aimez vous attribuer de « pacifistes »

      Cela me rappelle les militants PETA qui participent à des scénettes sexistes et répliquent pour se justifier : « Oh, mais ce n’est pas le sens que nous voulions donner à notre action »

      • Je n’y étais pas moi-même, mais je suis solidaire de ces personnes qui n’ont fait, somme toute, que se mettre dans la situation du taureau.

      • Je suis contre la corrida. Toute ma vie, j’ai été contre la corrida. Et massacrer des bovins adultes et peut être encore plus des veaux – c’est à dire des animaux qui ont maximum 8 mois, me scandalise…
        Mais je ne suis pas solidaire avec des organisateurs qui cherchaient à avoir leurs « héros martyrs » – Le concept de « héros martyrs », cela ne vous rappelle rien ? D’autres militants, d’autres groupes… religieux utilisent ce concept dans leur propagande intégriste.
        Lorsque l’on donne des leçons d’éthique et de morale à ses adversaires, cela ne doit jamais dispenser d’appliquer ces valeurs à sa propre cause.

  10. Oh la la! Une anti-corrida qui s’acharne sur les abolitionnistes et qui nous donne des leçons de non-violence en balayant Gandhi et Lanza del Vasto d’un revers de manche, c’est trop pour un dimanche! Le héros-martyr, c’est vous qui le fantasmez! Les copains sont allés là-bas pour faire une action médiatique. Comme mon commentaire ironique du début le laissait entrevoir, ils savaient que les afiocs étaient des brutes, mais ils ne savaient tout de même pas à quel point! SI vous êtes anti corrida ( je me pince!), arrêtez de nous faire perdre notre temps. Adhérez à une asso et une fois dedans, n’hésitez pas à donner votre avis tant que vous le pourrez, présentez vous en AG pour être membre du CA, etc.. Moi, je vous dis adieu, j’ai d’autres choses à faire.

    • C’est toujours facile de s’autoproclamer « pacifiste » quand on ne l’est pas – surtout quand je vois qui sont à la tête de votre organisation et ceux qui les suivent : des gens biberonnés à la culture animaliste anglo-saxonne PETAiste qui considère « être en guerre et que tous les mensonges sont bons en état de guerre pour arriver à ses fins ».
      De plus, Gandhi… pour un musulman indien ou pakistanais… Gandhi mettait les animaux au-dessus des musulmans… Peut-être pas la meilleure référence à utiliser, chez les animalistes…

      Je ne m’acharne pas, je dénonce, ce que je dénonce aussi chez les adversaires : manipulation émotionnelle, propagande.

      Fantasme du héros-martyr ? C’est moi qui fantasme ? Je pourrais vous trouver des dizaines de réactions d’Internautes anti qui appellent les militants de cette action des « héros ». Et vous le dites vous-même : ils voulaient se mettre à la place des taureaux…

      Beaucoup de Français sont des sympathisants anti corrida mais n’adhèrent pas et ne veulent surtout pas adhérer à l’une de vos associations. Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi ? Pourquoi autant de gens sympathisants, mais si peu de militants ?

  11. Quand on provoque, il est normal de recevoir des coups.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :