Wilhelm Reich: the man who invented free love

Très intéressant article du Guardian, ICI

Extraits :

As Aldous Huxley wrote in his 1946 preface to Brave New World, a novel about a futuristic dystopia in which sexual promiscuity becomes the law, « as political and economic freedom diminishes, sexual freedom tends compensatingly to increase. And the dictator . . . will do well to encourage that freedom . . . it will help to reconcile his subjects to the servitude which is their fate. » Sexual liberation, despite its apparent eventual successes, might be interpreted, as the philosopher Michel Foucault suggested (with reference to Reich), as having ushered in « a more devious and discreet form of power ».

Publicités

À propos de Michelle Julien

Essayiste, documentariste

Publié le juillet 10, 2011, dans Coup de cœur. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :